Sous-titrer vos vidéos sur le web

Youtube introduit le sous-titrage automatique des vidéos grâce à la transcription automatique «voice to text» développée par le géant de l'Internet Google. Nous expliquons comment sous-titrer les vidéos sur le web.
Aujourdhui.ma | 24-03-2010 à 08:00:00
Par Mounir Siraj
CaptionTube qui permet de mettre des sous-titres, traduction, ou autres sur des vidéos Youtube
A A A


L’intérêt du sous-titrage n’est plus à démontrer. Il s’agit d’abord d’une mesure d’adaptation aux malentendants. Beaucoup de pays ont adapté leur législation dans ce sens. Ainsi, en France, depuis le 12 février 2010, les chaînes de télévision françaises ont l’obligation légale de rendre accessible aux malentendants la totalité de leurs programmes en les sous-titrant. Le sous-titrage à la télévision nécessite des moyens technologiques importants. Ainsi lors du sous-titrage live d’un journal télévisé, il ne faut pas moins de trois personnes pour mener à bien cette opération. Le premier protagoniste est ce que l’on appelle le perroquet. Il dicte la voix du journaliste à un logiciel de reconnaissance vocale.
C’est ce que l’on appelle «le respeaking» de la voix. Cette opération ne peut pas être effectuée par n’importe qui. En effet, les logiciels de reconnaissance vocale fonctionnent bien lorsqu’ils sont entraînés sur la voix d’une personne. Ce perroquet est épaulé par une deuxième personne que l’on appelle le souffleur. Il a pour rôle comme son nom l’indique de souffler au perroquet des éléments qui lui ont échappés. En effet, le sous-titrage live est très stressant. Le dernier et troisième concerné est le correcteur. Il corrige la transcription automatique de la voix vers le texte en cas d’erreur et corrige les fautes de ponctuation et d’orthographe. Lorsque tout est correct, il envoie les sous-titres à l’antenne avec un décalage d’une dizaine de secondes par rapport à la voix. Pour l’instant, la reconnaissance vocale fonctionne bien sur le français, l’anglais, l’espagnol et le portugais.
Les expériences de reconnaissance vocale grand public en langue arabe sont encore au stade embryonnaire. Au-delà de l’aspect mesure d’adaptation pour les malentendants, des pays comme l’Inde qui ont implémenté le sous-titrage à la télévision dans leur réseau numérique TNT (Télévision Numérique Terrestre) ont constaté des progrès remarquables de leur population en terme d’alphabétisation. Voilà ce que vous devez savoir pour la télé ! Pour sous-titrer vos vidéos sur le web, il vous faudra une bonne dose d’huile de coude. Ce n’est pas très difficile, mais il faut de la patience. Si votre vidéo n’est pas au format WMV (Windows Media Video), il est très facile de la convertir vers ce format à l’aide de nombreux utilitaires de conversion disponibles sur la toile. Ensuite, il vous faudra ouvrir votre vidéo à l’aide de «Subtitle Workshop». Il s’agit d’un logiciel de sous-titrage open source. Si vous êtes à l’aise avec le montage vidéo, vous ne devriez pas être décontenancé par le sous-titrage. A l’aide d’un curseur, vous avez la possibilité de vous déplacer à l’intérieur de la vidéo et de créer un sous-titre au moment qui vous convient. Il est possible de paramétrer le temps d’apparition et de disparition du sous-titre. Il faut veiller à ce que le temps de disparition du sous-titre X soit toujours antérieur au temps d’apparition du sous-titre X+1, sinon vos sous-titres risquent de se chevaucher. Lorsque vous avez terminé d’éditer les sous-titres, sauvegardez-les au format SRT à l’aide de «Subtitle Workshop». Il vous faudra ensuite recourir à un dernier logiciel qui permet d’incruster les sous-titres à la vidéo. «Auto Gordian Knot» le fait très bien. Voilà, vous savez sous-titrer vos vidéos sur le web.

Lire aussi

Vos commentaires



Météo du jour

Météo Casabianca © meteocity.com

Horaires de Prière

Ville :



Fajr Duhr Asr Maghrib Isha

Suivez nous sur Facebook