Rabat met à niveau son espace

Trois conventions ont été signées entre l'Agence urbaine de Rabat-Salé et le Conseil régional de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër portant sur trois grands chantiers. Des projets dont le but est de faire de la conurbation de Rabat-Salé-Témara un espace urb
Aujourdhui.ma | 8-11-2005 12:00:00
Par ALM
L'Agence urbaine de la capitale.
A A A


L’espace urbain de Rabat-Salé change de jour en jour, ne serait-ce que par rapport aux plusieurs projets structurants qu’il abritera, notamment le projet Amwaj d’aménagement des rives de Bouregreg, la création d’une ville nouvelle Tamesna ainsi que l’aménagement de nouveaux pôles touristiques. Et l’Agence urbaine de Rabat-Salé se prépare pour ces bouleversements en signant trois conventions de partenariat avec le Conseil régional. Des études qui seront financées par ce dernier dans le cadre de la convention-cadre signée entre le deux entités.
La première convention porte sur l’élaboration d’une étude de faisabilité relative à la réalisation d’un marché de gros et des abattoirs intercommunaux.  Une étude qui sera réalisée par l’Agence urbaine en tant que maître d’ouvrage délégué. « L’étude consistera en l’établissement d’un inventaire et d’un diagnostic de ces grands équipements pour juger de leur conformité aux normes et standards en vigueur, leur zone d’influence, les liens qu’ils entretiennent avec les relais urbains et périurbains et définir la problématique que pose leur actuelle implantation», apprend-on auprès de l’agence.
Et d’ajouter que cette étude devrait proposer un site d’accueil du nouveau complexe intercommunal qui sera composé d’un marché de gros, des abattoirs et leur dépendances.
De même, elle déterminera les pré-dimensionnements de la zone constructible et suggérera les scénarios de sa gestion et définira une réglementation spécifique de ce complexe. Quant à la seconde convention, elle vise l’élaboration d’une étude de sauvegarde et de mise en valeur des ceintures vertes et des grands espaces naturels en qualité d’ouvrages structurants. «Cette étude consiste en l’établissement d’un diagnostic et d’un inventaire de ces espaces, en la définition de leurs vocations et en la suggestion d’une stratégie de mise en œuvre et d’intervention pour leur sauvegarde.
De même, elle permettra la proposition de scénarios de gestion et de suivi de ces ouvrages ainsi que la définition d’une réglementation spécifique pour chacun d’entre eux accompagnée d’un cahier de prescription architecturale pour toute réalisation à l’intérieur de ces espaces », explique le document de l’agence. Pour ce qui est de la troisième convention, elle se rapporte également à l’élaboration d’une étude de relations interactives entre la conurbation de Rabat-Salé-Témara et les espaces périphériques. « Il serait inconcevable d’envisager le développement de celle-ci indépendamment des espaces qui l’entourent.
Une parfaite connaissance des mutations qui s’opèrent à l’intérieur de ces espaces périphériques aiderait à la compréhension des mécanismes de leur évolution et en conséquence, à la maîtrise de leur expansion urbaine dans une interactivité spatiale avec la conurbation », explique le document de l’agence.
Pour y arriver, l’agence procédera par l’établissement d’un diagnostic « des relations et des interactions qu’entretient la périphérie avec le reste du territoire». Dans un deuxième temps, l’agence proposera des mesures « à même de renforcer les relations spatiales entre la conurbation de Rabat-Salé-Témara et ses espaces périphériques, d’assurer des échanges entre eux et rechercher l’équilibre dans les relations futures qu’ils peuvent entretenir en vue de l’amélioration du vécu de leur population».
Les résultats de cette étude seront d’une grande utilité à l’Agence urbaine puisqu’ils lui permettront de suivre des orientations en matière de planification et de gestion des zones périphériques suivant une réglementation spécifique et appropriée conduisant au développement de ces aires et à l’épanouissement de leur population. Ces trois conventions visent la mise à niveau de l’espace urbain de cette région qui ne cesse de se développer sous l’effet de la croissance démographique, des flux économiques et le poids administratif et universitaire. Cette ville «  doit faire l’objet d’une gestion prospective et d’une gouvernance urbaine par anticipation basée sur une approche de proximité et de partenariat avec les différents partenaires agissant sur le territoire», précise l’Agence urbaine.

Lire aussi

Vos commentaires



REPORTAGE

  • New York loves Morocco - II

Souscrire a notre newsletter


Il a dit

  • «Le Maroc met en oeuvre une politique efficace en matière de lutte contre le terrorisme». Gilles De Kerchove, coordinateur de l'UE pour la lutte contre le terrorisme



Météo du jour

Météo Casabianca © meteocity.com

Horaires de Prière

Ville :



Fajr Duhr Asr Maghrib Isha

Suivez nous sur Facebook