Événement : Nouvelle usine d'aluminium à Asilah

La société espagnole Exlabesa vient d'inaugurer sa première usine d'aluminium en Afrique du Nord à Asilah. L'investissement récompense les efforts de promotion du Conseil de la ville.
Aujourdhui.ma | 8-01-2007 à 12:00:00
Par ALM
Asilah  s'ouvre aux investissements
A A A


Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et président du conseil municipal d’Asilah, Mohamed Benaïssa, a inauguré à Asilah, ce samedi 6 janvier à 15 heures, l’usine d’Exlabesa. Il s’agit d’une unité spécialisée dans l’aluminium. Le président du groupe multinational d’entreprises d’extrusion de l’aluminium, Francisco Quintá Cortiña, était présent lors de l’inauguration du projet.
C’est la première usine investie par cette société dans l’Afrique du Nord. Des dizaines d’emplois en résulteront dès la première phase.
Le choix des Espagnols a été porté sur Asilah vu ses potentialités économiques, les conditions d’investissements offerts et la proximité du marché européen et espagnol en particulier, débouché naturel pour les activités de la nouvelle usine.
L’implantation dans la ville nord-marocaine découle aussi d’autres facteurs dont la proximité et la similitude culturelle avec l’Espagne.
En plus de sa présence espagnole (14 usines d’envergure dans différents sites), Exlabesa est implantée aussi aux USA et en Grande-Bretagne. La course au gigantisme et à la concentration dans les secteurs de l’aluminium et de l’acier, poussent les grands acteurs à sortir de leur base pour aller à la recherche de nouveaux souffles dans les marchés émergents.
D’un autre point de vue, l’investissement récompense les efforts du Conseil de la ville qui s’est reconverti en véritable promoteur d’Asilah auprès des investisseurs étrangers. Pour Mohamed Benaïssa, le ministre des Affaires étrangères, «cet investissement fait suite à la décision prise depuis quelques années dans le cadre de l’Agence de développement du Nord, d’envisager la création de quelques grandes zones industrielles pour décentraliser celles déjà existantes». La zone économique d’Asilah qui part de ce concept a été mis en place en 2002. En tout, il s’agit de 20 hectares destinés à accueillir des industries non polluantes. M. Benaïssa insiste sur ce caractère non polluant et sur le caractère intégré de ladite zone qui accueillira aussi des habitations et un centre spécial de 5 hectares dédié aux jeunes promoteurs. D’une manière globale, l’investissement espagnol, la zone industrielle et tous les programmes économiques en cours obéissent à une certaine approche initiée par le Conseil de la ville. «Personne ne voulait nous croire lorsque nous annoncions le développement et la promotion de notre ville par des actions culturelles. On voit aujourd’hui les résultats», commente le ministre. D’autres investissements de ce genre sont prévus dans cette petite cité engagée aussi sur la construction d’une Marina.


Lire aussi

Vos commentaires


Il a dit

  • «Avec un taux de remplissage des barrages de 57,3 %, à la date du 26 août 2014, les ressources hydriques du Maroc sont suffisantes pour subvenir à l'ensemble des besoins nationaux en eau potable et d'irrigation», Charafate Afilal, ministre déléguée chargée de l'eau.



Sondage

Quel est votre avis sur le vote obligatoire et la sanction des électeurs qui ne se rendront pas aux urnes lors des prochaines élections prévues pour l’été 2015 ?


Météo du jour

Météo Casabianca © meteocity.com

Horaires de Prière

Ville :



Fajr Duhr Asr Maghrib Isha

Il a ditssss

  • «Le Mexique a beaucoup à apprendre du Maroc dans le domaine de l'énergie alternative ». Juan Andrés Ordonez, ambassadeur mexicain.

Suivez nous sur Facebook